Patrick LE GOUÉE
Enseignant-chercheur à l’Université de Caen Normandie
et Vice-Président de VIGISOL

A croissance économique égale, notre pays consomme deux fois plus de terres que notre voisin l ’Allemagne. Or, les sols remplissent des fonctions essentielles au bon développement des sociétés.

A la fois système écologique, réservoir de biodiversité, support des activités urbaines et industrielles, producteur de biomasse et régulateur du cycle de l’eau, le sol constitue un patrimoine dont la gestion durable doit s’imposer à tous. Cela se justifie d’autant plus que l’on sait que le contexte actuel de réchauffement climatique perturbera à moyen et long termes les composantes naturelles et les pratiques humaines des milieux.

Les orientations nationales en faveur de la préservation des sols existent mais encore faut-il qu’elles puissent s’appliquer avec discernement au niveau local.

La recherche scientifique joue un rôle fondamental dans la prise de conscience des conditions du développement durable. En identifiant les problèmes, en explicitant les enjeux et en proposant des solutions, elle situe son action au coeur des décisions des acteurs du territoire. Cela se traduit par des demandes croissantes de la société adressées à la recherche qui ont notamment pour effet de stimuler les dynamiques de rapprochement.

VIGISOL en est l’émanation en participant activement à la production de données environnementales et en se concentrant sur le développement d’applications tournées vers une meilleure prise en compte des sols dans l’aménagement local. Aujourd’hui, l’intérêt suscité pour les travaux de VIGISOL dépasse le cadre régional. Rien de cela n’aurait été possible sans la volonté de rapprochement et de partage et sans la confiance réciproque de ceux qui portent quotidiennement cette association.