Le programme "Mesure de la consommation d'espace"

Depuis les années 2000, la consommation d’espace fait l’objet d’une attention toute particulière. Cela s’est traduit par des orientations nationales fortes pour limiter notamment le grignotage des terres agricoles (lois Grenelle I & II, LAAAF, ALUR, …) dans le cadre de la création ou la révision des documents d’urbanisme (PLU, SCOT). C’est dans ce contexte que Vigisol s’est engagée dans la création d’un observatoire de la consommation des espaces naturels, forestiers et agricoles au moyen d’une démarche originale : la photo-interprétation.

La photo-interpretation

Elle consiste à comparer en un même lieu des photographies aériennes à différentes dates.

Par superposition, il est possible de :
• localiser les surfaces consommées
• quantifier les surfaces consommées
• qualifier l’usage des sols avant et après urbanisation

Le cadastre, Google Earth, Street View sont utilisés et des retours terrain et contrôles qualité sont réalisés afin de valider le travail de photo-interprétation.

Les résultats obtenus aboutissent à une marge d’erreur de 2,5%, ce qui fait de la photointerprétation une démarche robuste pour étudier de manière diachronique la consommation d’espace.

Les usages des sols avant et après urbanisation

Vigisol a élaboré une nomenclature pour préciser les usages des sols avant et après urbanisation. Les modalités d’urbanisation se déclinent selon 4 grandes thématiques: l’habitat, l’activité économique, les voies de communication et les activités récréatives et sportives. Les emprises pour lesquelles le changement d’usage du sol était en train de s’opérer sans qu’il soit possible de déterminer la modalité d’urbanisation ont été regroupées dans la rubrique « en cours d’urbanisation ».

L’étude de la consommation des sols a été menée sur les 5 départements normands. Les années de prises de vue aérienne ont été différentes d’un département à l’autre :